La FDJ ne valide pas « Club & Win », la plateforme qui permet de jouer en groupe à l’EuroMillions

Adepte des grilles de l’EuroMillions ? Vous avez peut-être déjà entendu parler de « Club & Win ». Cette plateforme permet de vous allier à plusieurs autres joueurs au moment de réaliser vos grilles. En misant moins pour une seule grille, vous vous donnez toutes les chances de remporter le jackpot. Cependant, cette pratique ne semble pas plaire à la FDJ.

« Club & Win », une plateforme pour les adeptes de l’EuroMillions

C’est une pratique que l’on a l’habitude de retrouver sur les sites de jeux en ligne en France. Pour les paris sportifs par exemple, Winamax permet de s’allier à d’autres joueurs, au moment de réaliser ses grilles. Et c’est exactement ce que Brice Cassoux cherche à faire avec « Club & Win » pour l’EuroMillions. Comme il a pu l’expliquer à BFM Business, il a mis en place cette plateforme pour permettre aux adeptes du célèbre jeu de tirage de miser en groupe.

Disponible depuis le début de l’année 2023, « Club & Win » vous donne beaucoup plus de chances de toucher le jackpot. « Un abonnement de 29,90 euros par mois permet d’adhérer à un groupe de 150 joueurs et de jouer sur 100 grilles par semaine, soit 400 à 500 grilles par mois », décrit le fondateur. Certes, les 150 gagnants doivent se partager le montant remporté. C’est toutefois une pratique qui permet de jouer beaucoup plus souvent et à moindre coût.

euromillions

Une pratique validée par la FDJ ?

Sur le papier, cela a de quoi convaincre de nombreux joueurs de tenter leur chance. Pourtant, il y a un détail qui pourrait refroidir tout le monde… BFM Business n’a pas hésité à joindre la FDJ pour savoir si cette plateforme était autorisée. Et le verdict est sans appel : « la loi interdit d’exploiter les jeux de tirage FDJ en les vendant sous forme de prises de jeux syndiquées sans notre autorisation ».

Cette situation ne semble cependant pas faire peur à Brice Cassoux. Il s’est bien renseigné en amont de ce projet. En plus d’avoir eu le feu vert d’avocats mandatés, il a pu contacter la FDJ de Clermont-Ferrand. Et personne ne lui a dit qu’il n’avait pas la possibilité de lancer sa plateforme. La FDJ ne manque cependant pas de rappeler que « Club & Win » n’a pas l’autorisation pour réaliser de telles pratiques. 

Mais comme l’indique son fondateur : « c’est une plateforme de mise en relation d’utilisateurs ». Suffisant pour se faire une place importante dans l’univers de l’EuroMillions et s’éviter des problèmes avec la FDJ ? Réponse dans les prochains mois !